11 44.602003 -0.522170 arrow 0 both 0 4000 1 0 horizontal http://seve-bouleau-gironde.fr 50 true 1
sticky-logo

Historique

La consommation de la sève de bouleau est une pratique ancestrale par les peuples du nord de l’Europe et de Russie. Elle a toujours été associée à la fin de l’hivers et au besoin de faire « peau neuve » à l’arrivée du printemps.
Sur le plan médical les références sur les qualités de la sève de bouleau ne manquent pas :
Au xiie siècle, Hildegarde de Bingen décrit la sève de bouleau comme remède pour soulager les ulcères.
Au xive siècle, Conrad de Megenberg (1309-1374) décrit « l’eau de bouleau » comme ayant des propriétés médicinales sur la vessie et les reins.
Le médecin français Henri Leclerc (1870-1955) dans son ouvrage « Précis de phytothérapie. Thérapeutique par les plantes françaises » recommande les préparations à base de bouleau pour lutter contre la cellulite lorsque celle-ci est due à un excédent d’acide urique et de cholestérol.
Le docteur Artault de Vevey (Suisse) a attribué une action diurétique au bouleau, le préconisant pour compléter le traitement de l’azotémie (rétention de l’urée dans le sang) et de divers symptômes : maux de tête, névralgies, vertiges…
Le docteur Jean Valnet (1920-1995) dans son livre La Phytothérapie – Se soigner par les plantes indique que la sève de bouleau agit sur la lithiase urinaire et les coliques néphrétiques.