J'ai de la sève plus qu'il m'en faut
Pour qu'en mes veines coule un sang chaud
Et les hommes y puisent à pleins seaux
La poix enflammant leurs assauts.
Soutirant de mon eau la vie 
Mes sirops les ont adoucis
Pour qu'à mes fûts se mette en bière 
Leur diabolique instinct de guerre.

(Louis Vibauver)